Archives pour la catégorie Logrami

Migrations 2016 : Premières lamproies marines sur la Vienne et la Creuse

Les premières lamproies marines sont arrivées sur le bassin de la Vienne. Deux individus ont été comptés le 1 février sur la Creuse au barrage de Descartes. Une autre lamproie a été observée le 9 février sur la Vienne au barrage de Châtellerault. Chaque année plusieurs dizaines de milliers de lamproies marines remontent les cours d’eau du bassin de la Loire pour accéder aux zones de frayères et s’y reproduire durant les mois de mai et juin.

Lamproie-à-Châtellerault-le-09-02-2016-logrami

Migration et reproduction de l’alose et de la lamproie marine sur la Vienne : c’est parti !

Depuis l’arasement du barrage de Maisons-Rouges à l’entrée de la Vienne en 1999, les poissons grands migrateurs ont recolonisé la Vienne aval. Sa réouverture a été poursuivie par l’aménagement de dispositifs de franchissement à Châtellerault (2004), Bonneuil et Saint Mars (2009) et Gouex-Villars (2012). Les zones de reproduction de la lamproie marine et de l’alose, jusqu’ici inaccessibles suite à la construction de nombreux ouvrages au 19ème siècle, ont été en partie rouvertes jusqu’au complexe hydroélectrique de l’Isle-Jourdain.

Sur la Vienne, le suivi des poissons migrateurs est assuré par l’Antenne Vienne de Loire Grands Migrateurs, association pour la gestion et la restauration des poissons migrateurs sur le bassin de la Loire, dans le cadre du Plan Loire. Certaines actions spécifiques aux affluents de la Vienne jusqu’ici peu prospectés, notamment l’étude des potentialités pour la lamproie marine, ont été inscrites au Contrat Territorial Vienne aval porté par le SyRVA.

Photo tirée d’une vidéo de comptage d’alose à Châtellerault - © LOGRAMI
Photo tirée d’une vidéo de comptage d’alose à Châtellerault – © LOGRAMI

Depuis début mars, le début de la migration de la lamproie marine et des aloses a été observé à la station de comptage de Châtellerault sur la Vienne. Les deux premières aloses de l’année 2015 ont franchi le barrage de la manufacture le 15 mars dernier. Quelques jours plus tôt, la première lamproie marine a aussi été observée. Les dates de début de migration de ces deux espèces sont globalement similaires à celles des années précédentes.

Au 19 avril, LOGRAMI a dénombré 1787 lamproies marines et 25 aloses en migration de reproduction à la station de comptage de Châtellerault. Ces chiffres sont, bien entendu, provisoires puisque nous sommes au début de la saison de migration. Sur la Vienne, la migration de ces espèces s’étale en général de mars à juillet pour la lamproie et de mars à juin pour les aloses.

Dans le même temps, la reproduction a commencé pour les premiers individus arrivés sur la Vienne. Les aloses ont commencé à se reproduire depuis mi-avril. Celle des lamproies marines vient de débuter avec les premiers nids observés ces derniers jours, au niveau de Châtellerault.

Photo de lamproies marines sur nid (© A. Postic-LOGRAMI)
Alose à la station de vidéo-comptage de Châtellerault (© LOGRAMI)