Objet et mise en œuvre

La démarche de contrat territorial vise à :

  • Préserver, restaurer et entretenir le lit et les berges,
  • Améliorer la qualité des eaux (cours d’eau, nappes phréatiques, eaux alimentant ces deux entités),
  • Restaurer la continuité écologique (permettre aux poissons et aux sédiments de circuler),
  • Préserver les milieux humides et les espèces (maintenir la biodiversité, limiter les espèces envahissantes [Jussie, Renouée du Japon …]),
  • Réduire les sources et les transferts de polluants sur le bassin versant (nitrates et produits phytosanitaires d’origine agricole et non agricole),
  • Réduire le risque inondation (en gérant de manière appropriée les cours d’eau et les zones humides),
  • Informer et sensibiliser à la protection du patrimoine naturel du territoire.

Le CTVA permet de mettre en place des actions cohérentes et concertées afin de gérer collectivement les problématiques identifiées sur un bassin versant.

  • La mise en œuvre de ce Contrat Territorial s’articule de la manière suivante :
    • Le porteur de projets est en charge de la mise en place d’actions qui concernent les thématiques suivantes
    • Restauration des cours d’eau du bassin
    • Réduction de la source et des transferts des matières azotées, des produits phytosanitaires vers les milieux aquatiques
    • Inventaire, restauration et entretien des zones humides
    • Communication, information, sensibilisation sur le fonctionnement des milieux aquatiques et les actions menées
    • Suivi des indicateurs pour l’évaluation des actions du CTVA.
  • Le coordonnateur (SyRVA) est chargé de l’animation générale de la démarche et de la coordination.